Journée internationale des droits des femmes 2021

8 portraits de salariées de Croix-Rouge insertion 

IMG_0721 (2).jpg

EMMA

Salariée d'Impulse Toit, Marseille (13)

Quel a été votre parcours avant de travailler à Croix-Rouge insertion?

Je suis entrée pour être conseillère téléphonique, afin d’améliorer mon français. J’avais fait une formation en marketing digital donc j’ai vu avec le coordinateur pour être orientée vers ce type de mission. 

 

De quoi êtes-vous la plus fière?

Je suis très fière de travailler pour la Croix-Rouge française et sur le développement durable. J’ai toujours aimé le social et le développement durable donc je suis très fière de travailler ici. 

 

Quelle personne vous a tendu la main lorsque vous en aviez besoin? 

Beaucoup de personnes m’ont aidé, c’était un travail d’équipe. Saïd en particulier a été très ouvert et m’a fait confiance. 

 

Qui avez-vous eu l’occasion d’aider?

Il y a deux salariés qui sont arrivés après moi, je les ai formés sur l’animation d’une boutique, l’utilisation des outils informatiques et je vais lancer avec eux l’animation des réseaux sociaux. 

 

Pourquoi l’égalité entre les hommes et femme est-elle importante pour vous?

Parce que je suis partie de mon pays, l’Iran, pour ça.

 

Est-ce qu’il y a une femme qui vous inspire en particulier?

Joséphine Goube, qui est la responsable de l’association Techfugees, parce qu’elle est très jeune mais elle a un esprit très ouvert pour voir le monde dans son ensemble et voir comment les personnes déplacées peuvent rendre service à son pays.

 

Quel message souhaiteriez-vous transmettre?  

Restez motivés, malgré toutes les difficultés.

2. photo Hajar.jpg

HAJAR

Salariée de Maia & Charente, La Couronne (16)

Quel a été votre parcours avant de travailler à Croix-Rouge insertion? 

Avant je ne travaillais pas, je m'occupais de mes enfants, j'étais femme au foyer.

Pourquoi l’égalité entre les hommes et femme est-elle importante pour vous?

Je pense que les femmes peuvent faire beaucoup de choses et même souvent les femmes travaillent aussi le soir à la maison.

Est-ce qu’il y a une femme qui vous inspire en particulier?

Les femmes de mon travail actuel, les encadrantes.

Quel message souhaiteriez-vous transmettre?  

Il faut une égalité entre les hommes et les femmes, il ne faut pas que les femmes restent à la maison, elles doivent sortir et travailler.

1. Photo Sylvie.png

Sylvie

Encadrante de Vif transport & logistique, Pantin (93)

Quel a été votre parcours avant de travailler à Croix-Rouge insertion?

J’étais assistante dentaire / aide opératoire!

 

De quoi êtes-vous la plus fière?

La mise en place de la prestation pour Veolia Eau Île de France: nous intervenons pour amener des packs d’eau en urgence dès qu’une rupture de canalisation va priver des riverains d’eau pendant plusieurs heures. Je suis fière d’'être passée des dents au transport.

 

Quelle personne vous a tendu la main lorsque vous en aviez besoin? 

Vianney Prouvost, le directeur de l’établissement.

 

Qui avez-vous eu l’occasion d’aider?

Tous mes chauffeurs dans la limite de ce que j'ai pu faire !

 

Pourquoi l’égalité entre les hommes et femme est-elle importante pour vous?

Parce que les femmes sont meilleures que les hommes et qu'on sait faire deux choses à la fois!

 

Est-ce qu’il y a une femme qui vous inspire en particulier?

Madame Manini de la DRIHL (Direction Régionale et Interdépartementale de l'Hébergement et du Logement), elle ne se prend pas la tête et reste humble malgré sa fonction.

 

Quel message souhaiteriez-vous transmettre?

Il faut sauver les personnes qui en veulent! et travailler à la paix dans le monde

Photo de Chloé.jpg

CHLOé

Directrice Générale de Croix-Rouge insertion

Quel a été votre parcours avant de travailler à Croix-Rouge insertion?

J'ai fait des études de Science Politiques très axées sur les questions d'intérêt général, puis travaillé pendant 10 ans pour le groupe Suez, où j'ai découvert l'insertion par l'activité économique. C'est à l'issue de cette expérience, lors d'un congé maternité, que j'ai réfléchi à mon parcours et souhaité m'orienter vers l'insertion. 

De quoi êtes-vous la plus fière?

De l'évolution de Croix-Rouge insertion, de tout le travail fait par les équipes au quotidien, qui permet de créer des emplois en insertion sur des métiers qui ont du sens et un impact social positif.

Quelle personne vous a tendu la main lorsque vous en aviez besoin?

Le Président de Croix-Rouge insertion et le Directeur Général de la Croix-Rouge française, quand j'ai divorcé et que j'ai failli abandonner mon poste car je n'étais pas sûre d'être capable de pouvoir continuer tout en m'occupant de ma très jeune fille et de ma vie personnelle à ce moment-là. Il m'ont dit que j'en étais capable et ils m'ont aidé.

 
Qui avez-vous eu l’occasion d’aider?

Je m'efforce dans mon rôle d'aider mon équipe à traverser des périodes difficiles avec bienveillance, parce qu'en général on est capable d'y arriver mais on a besoin que quelqu'un nous le dise.

  
Pourquoi l’égalité entre les hommes et femme est-elle importante pour vous?

Comme pour toutes les questions d'inclusion, il faut juger les personnes sur leur mérite et leur donner l'opportunité de réussir en tenant compte de leurs situations spécifiques.

 
Est-ce qu’il y a une femme qui vous inspire en particulier?

Certains parcours de femmes de nos structures d'insertion, qui cumulent les difficultés et la gestion d'une famille mais qui s'investissent à 100% dans leur parcours pour aller plus loin et réussir aussi professionnellement.

 
Quel message souhaiteriez-vous transmettre?  

Le message d'une de nos salariées, Harmonie, qui a dit un jour "c'est pas parce qu'on sait pas faire qu'on est pas capable de faire". 

5. Photo Yuliya.JPG

YULIYA

Salariée de Béarn Solidarité, Lescar (64)

Arrivée de Biélorussie en 2015, cette jeune maman volontaire a intégré l’équipe du Shop Solidaire en juillet dernier. Diplômée en comptabilité, économie et management, elle « prend sa vie en main » et saisit l’opportunité d’être actrice de son insertion professionnelle, au sein de la Croix Rouge Insertion, tout en élevant, seule, son petit garçon de 3 ans, sa principale motivation pour ce nouveau départ.

Pour elle, la reconnaissance des droits des femmes est importante : « La femme s’occupe des enfants, de la maison tout en travaillant, alors que les hommes ne font que travailler. » Et c’est à la patience de sa mère qu’elle rend hommage en souhaitant cultiver la sienne à son tour.

Enfin, son message va aux personnes comme elle qui arrivent dans un pays étrangers et sont confrontées à la barrière de la langue : « Il ne faut pas avoir peur de se tromper, parce qu’on est comme des petits enfants. Et sourire pour mieux communiquer. »

1545946698944259636.jpg

farida

Encadrante d'Impulse Toit, Marseille (13)

Quel a été votre parcours avant de travailler/être bénévole à Croix-Rouge insertion?

J’étais dans la grande distribution, ensuite je suis entrée en tant que salariée en parcours et on m’a donné ma chance. Aujourd’hui je suis encadrante technique logistique à Impulse Toit. 

 

De quoi êtes-vous la plus fière?

Quand on reçoit des salariés en parcours qui sont vraiment perdus et qu’on arrive à faire un bout de chemin ensemble, qu’ils reprennent confiance et retrouvent un emploi stable. Par exemple quand je croise sur la route d’anciens salariés qui sont devenus chauffeurs on se fait coucou, c’est une fierté. 

 

Quelle personne vous a tendu la main lorsque vous en aviez besoin? 

L’équipe d’Impulse Toit. Quand on m’a appelé pour me recruter, j’ai cru que c’était pour m’attribuer un logement, mais c’était pour un entretien. J’ai pensé que je n’étais pas préparée pour ça mais on m’a dit que ça n’était pas grave et j’ai rejoint Impulse Toit. 

 

Qui avez-vous eu l’occasion d’aider?

Récemment j’ai aidé une personne victime de violence conjugale. Ici on travaille avec SOS Femmes 13 donc j’ai pris un rendez-vous pour elle en toute discrétion. Ils lui ont expliqué la démarche à suivre et comment elle allait pouvoir garder son enfant. 

 

Pourquoi l’égalité entre les hommes et femme est-elle importante pour vous?

Parce que dans mon travail je gère des bonhommes. En termes de salaire par exemple, pour moi on doit tous être égaux et les postes doivent être ouverts à tous. La force physique n’est pas si importante. 

 

Est-ce qu’il y a une femme qui vous inspire en particulier?

Les femmes qui sont chauffeurs poids-lourds. 

 

Quel message souhaiteriez-vous transmettre?  

Il ne faut pas se mettre des barrières. Il faut suivre son intuition et ses rêves jusqu’au bout parce que tout est possible, surtout chez Croix-Rouge insertion. 

6. Photo Shanon.JPG

SHANON

Salariée de Béarn Solidarité, Lescar (64)

Depuis qu’elle a quitté le circuit scolaire, en 3ème, Shanon est déterminée. A l’âge de 17 ans, elle intègre, grâce à la mission locale, un programme d’un an lui permettant d’effectuer des stages rémunérés auprès de différents employeurs dans différents métiers. Grâce à ces expériences, elle peut économiser suffisamment pour se financer le code, le permis de conduire et l’achat de sa première voiture. Elle est désormais prête pour sa recherche d’emploi.

« Là, il n’y avait plus qu’à trouver le travail. »

Et sa détermination paie. Puisqu’elle travaille pendant 18 mois, en tant qu’auxiliaire de vie. La vie, ou plus exactement, la fin de celle d’un de ses « bénéficiaires » la pousse à arrêter cette activité.

Cette détermination, Shanon la doit à ses origines. Elle fait partie des gens du voyage. Souffrant très jeune des discriminations et des stéréotypes, elle a des difficultés à s’exprimer devant les autres. Ses premières expériences avec la mission locale lui permettent d’apprendre à surmonter ce traumatisme et à s’exprimer plus facilement. Elle est fière, aujourd’hui, d’avoir su s’émanciper de l’image des gens du voyage, celle qui l’a longtemps faite souffrir, ainsi que des traditions en prenant son autonomie à bras le corps, sans l’aide de personne.

« Je suis là parce que je veux faire des livraisons, parce que j’aime rouler et je me sens de porter du poids. »

A la question, « pourquoi l’égalité entre homme et femme est-elle importante pour vous ? », Shanon répond : « Pourquoi serions-nous inégaux ?, puis rajoute dans sa détermination, les femmes ont le pouvoir. Sans elles, il n’y aurait pas de société. »

7. Photo Florence.jpg

FLORENCE

Salariée de Maia & Charente, La Couronne (16)

Quel a été votre parcours avant de travailler à Croix-Rouge insertion? 

J'ai toujours été dans la vente, et avant j'étais responsable décoration chez Jardiland.

Pourquoi l’égalité entre les hommes et femme est-elle importante pour vous? 

La femme a besoin de travailler maintenant.

Est-ce qu’il y a une femme qui vous inspire en particulier? 

Ma Maman

Quel message souhaiteriez-vous transmettre pour cette journée ? 

D' avoir son indépendance c'est bien. La femme et l'indépendance c'est bien !